Les Voyages d'H-IL

Camping-car, voyages

22 juillet 2014

Saxon

Une émission de télévision me fourra une idée dans le crâne. En effet tous les soirs dès dix-neuf heures, une petite voiture électrique sillonne la Romandie. Et ce soir là, la petite voiture était dans le Vieux-Pays, par chez nous. Tania, la présentatrice est au volant, et elle nous emmène dans le verger de Saxon, pays de l'abricot par excellence. Il y a deux ans nous étions à la Fête de l'Abricot avec les amis-blogueurs Dgimis.

Or ce jeudi dix-sept on parti vers les dix heures, on lave Chouchou Ky est sale et lui fait le plein. Direction Saxon. Go !

Saxon (1)

 La Maison de Commune

 Saxon (2)

 On se balade parmi les abricotiers

Saxon (5)

 Le ciel est bleu, juste une cumulo-décoration

Saxon (6)

 Les montagnes sont belles

Saxon (8)

 Saxon (10)

Saxon (12)

 Le verger

Saxon (13)

 Le Casino. L'écrivain russe Dostoïevsky y perdit sa fortune ...

Saxon (14)

... et nous on y a très bien mangé

Saxon (15)

 Pierre Avoi 2'473 m

Saxon (18)

 Saxon MJ (4)

 La Vallée du Rhône

Saxon MJ (6)

Saxon MJ (7)

Première sortie depuis plus d'une année pour moi, heureux !

A Jeudi

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Valais - Commentaires [61] - Permalien [#]

20 juillet 2014

Ben cette fois c'est pas pour beurre

Salut les Blogpotes, Blogpotesses et Blogpoteurs. A nouveau de nouveau Doimanche et y faut qu'on reprenne notre leçon de gymnastique. Où en êtions-nous ? Ah voui ces machins qui doivent relever les commissures afin de te redonner un faciès à peu près agréable à regarder. Tu t'es vu quand t'as bu ? Euh pardon quand c'est pas Dimanche ?

 

 

Quelle est la différence entre un 69 et un chalet a la montagne ? 
La vue

Quelle est la différence entre un 69 et un pastis 51? 
Le 51 ça sent l'anis.
Après plusieurs mois de drague intense, un gars parvient enfin à sortir avec sa collègue de travail. 
Il l'emmène dîner, puis elle accepte de monter chez lui et ils passent la nuit ensemble. 
L'affaire est réglée en deux minutes et quelques ça-va-ça-vient... 
L'affaire terminée, le gars dit: 
- Dès la première fois où je t'ai vue, je n'ai plus eu qu'une seule idée en tête: te faire l'amour comme une bête! 
Et alors fille: 
- Ouais... Ben t'aurais pu éviter de choisir le lapin !
[45BAISER+COMME+1+LAPIN.jpg]

Une petite fille se promène dans la rue avec son Papi. Le Papi s'appuie sur l'épaule de la fillette, vu qu'il n'est plus trop vaillant. Tout a coup, ils croisent deux chiens en train de s'enculer.

Le grand-père, gêné, se croit oblige de fournir une explication :

"Tu vois si c'est beau la nature ! Ce chien est fatigue, et son ami le porte pour lui permettre de se reposer. Exactement comme toi, qui me permet de marcher lorsque je m'appuie sur ton épaule !"

Et la fillette : "OK, Pépé ! Mais n'essaye pas de m'enculer !"

 

C'est l'histoire de deux soeurs jumelles Colette et Berthe de 50 ans, vieilles filles et vierges toutes les deux… 
Elles sont là en train de regarder un téléfilm pseudo érotique à la télé 
lorsque Colette dit à sa soeur Berthe :

- J'en ai marre, c'est plus possible. Je ne mourrai pas vierge. Je vais prendre la voiture et sortir en ville, et je ne rentrerai que lorsque je ne serai plus pucelle !

Berthe affolée lui répond :

- Heu… essaie de rentrer pour le petit déjeuner sinon je vais m'inquiéter pour toi.

Et là voilà partie. La nuit passe, puis le matin… Et pas de voiture devant le garage. Finalement, sur le coup de midi, Colette rentre en courant dans la maison et se rue dans la salle de bains.

Berthe frappe à la porte:

- Colette, Colette ? Qu'est-ce qui se passe ? Tout va bien ?

Pas de réponse. Alors Berthe ouvre la porte et tombe sur sa soeur, assise par terre, la culotte enlevée, les jambes écartées, penchant la tête pour mieux contempler sa foufoune !

- Qu'est-ce qui se passe Colette ? Qu'est-ce qui ne va pas ? Tu es blessée ?

Alors la sœur lui répond : 
- Oh Berthe, si tu savais… C'est un bazar qui mesurait bien 25 centimètres quand il est rentré et 10 quand il est ressorti. Si je retrouve les 15 centimètres manquants tu va prendre le pied de ta vie !

 

Trouvez un mot de neuf lettres qui fini par un G ... 
Branlette ça fini par un jet.

 

Ça se passe dans une boite de nuit. Un garçon et une fille se rencontrent pour la première fois, et c'est le coup de foudre. Ils dansent ensemble toute la nuit, et après une série de slows, ils n'en peuvent plus et décident de faire l'amour dans la voiture... La fille est allongée sur la banquette arrière, le garçon est sur elle, et après quelques caresses, il tente de "s'introduire". Mais il sent une résistance... Changement de position, il essaie encore, mais sent encore une résistance. Au bout d'un quart d'heure, il y arrive enfin, et ils font l'amour comme des bêêêêêêtes ! Juste après, le garçon lui dit : 
Excuse-moi, j'étais tellement excité... si j'avais su que tu étais vierge, j'aurais pris mon temps 
- Ben oui, répond la fille, et si t'avais pris ton temps, j'aurais surtout enlevé mon collant...

 

C'est un gars qui rentre du travail. Il ouvre la porte de la cuisine, et là, il trouve sa femme à quatre pattes par terre, en train de récurer le sol... Et elle ne porte qu'un petit tablier de soubrette ! 

La vue de ce derrière qui se trémousse lui fait monter la sève dans sa tige de jade et aussitôt, il se rue sur elle pour la prendre en levrette. 

Après quelques coups de boutoir, il explose de plaisir, mais tout de suite après, il met une grande claque derrière la tête de sa femme ! 

Sa femme est révoltée : 
– Mais enfin, ça va pas ?!! Alors je suis là à assouvir tes fantasmes, je te laisse prendre ton pied sans rien dire, et tout ce que tu trouves de mieux à faire, c'est de me filer une claque ? Ça m'apprendra à te faire plaisir, tiens ! Dis-moi au moins pourquoi tu m'as tapée ? 

Alors le mari la regarde d'un air pas content du tout et répond : 
– Tu ne t'es même pas retournée pour voir qui c'était.

 

Tu sais quoi ? Ben ch't'le souhaite tout bon ce Dim

Et Mardi ...

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [62] - Permalien [#]

17 juillet 2014

Canicule 2003 ( Reprise )

Bah ! Comme on est en 2003, restons-y. Précédemment ce fut les 2 rencontres avec Mathou. Mais il est temps qu'on pense à nos vacances d'été. Quoique. On est pas trop spécialistes des départs planifiés.

Or 2003 est l'année de la grande canicule. On a chaud, même à nos 1'000 mètres d'altitude. Généralement on part direction Sud pour être sûrs d'engrangé quelques rayons avant l'hiver. Mais là il fait trop chaud, on prend carrément la direction du grand Nord. Rassure-toi on est pas fans des circuits au delà du cercle polaire.

Metz en point de mire, c'est pas trop loin et en une matinée on va y arrivé. On roule de bonne heure au frais. Belfort, Epinal, Nancy, ça y est tu y es ? Avant midi on pose le camp. En se rendant à pied en Ville, on passe près d'un petit port.

Metz_01

Metz_03

Metz_02

La place de l'Hôtel de Ville avec un parterre floral décoratif. L'heure n'est pas propice à la photo et le bâtiment porte trop d'ombre.

 

Metz_04 Metz_06

Sarreguemines, prochaine étape. On visite la faïencerie, les grands décors de parois, l'ancien four extérieur.

S_Mine02 S_Mine01 
S_Mine04
S_Mine08 S_Mine07 S_Mine06

On longe, on traverse la Moselle et on pose le camp à Vianden. On prend un télésiège pour s'en aller visiter le château haut perché. Là, je me rends compte de te dire que nous avons franchis la frontière et que nous sommes dans le Grand Duché. Pas de frontière, pas de change, l'U.E. c'est le bonheur des voyageurs. Quant au reste je ne me polémique pas ici.

Vianden5 Vianden6

 Vianden1 Vianden4

Suite du voyage au prochain post.

Dimanche, ben les Gags hein ?

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Autostar - Commentaires [59] - Permalien [#]

15 juillet 2014

A travers la fenêtre

Ouais j'aurais aussi bien pu titrer cet article "au coin du feu". Pétard de pétard, ceux qui me connaissent peuvent traduire par putain de putain, quel sale temps on se manie pendant cet été. Y parait que c'est le réchauffement climatique. Ben ch'préférais nettement quand y faisait froid, au moins on avait chaud.

A_travers_la_fen_tre__9_

 En cherchant bien on voit de là neige là-haut

A_travers_la_fen_tre__8_

 Un château perdu dans le brouillard

A_travers_la_fen_tre__1_

 Les tomates s'éclatent sous la pluie

A_travers_la_fen_tre__2_

 Les hémorales son trempes 

A_travers_la_fen_tre__3_

 Les platycodons font la gueule 

A_travers_la_fen_tre__4_

 Et s'affalent sous le poids de l'eau 

A_travers_la_fen_tre__5_

 Une fraise se gorge d'eau 

A_travers_la_fen_tre__6_

 Une rose résiste 

A_travers_la_fen_tre__7_

D'autres se fanent

Mais tout d'un coup, un coup de soleil le samedi Douze

Coin_de_soleil__1_

Coin_de_soleil__3_

Le Dauberhorn est tout blanc

Coin_de_soleil__2_

Limite de la neige, dix-huit cents mètres

 

A Jeudi sous le soleil qu'y disent

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [45] - Permalien [#]

13 juillet 2014

Mariage ....

Salut endimanché à tout l'monde. Ben voilà Juillet est attaqué de moitié. Et de quoi j'vais bien pouvoir te causer ? De cul, c'est fait. De vomi et caca c'est fait. Ah ben tiens, j'vais t'en raconter quèques une sur le mariage. Ca tu connais, y a assez longtemps que si t'avais su ...

 

Une jeune femme beaucoup plus attirée par les mondanités que par les tâches ménagères dit à son mari : 

- Chéri cette année je voudrai passer mes vacances dans un endroit chique que je connais pas...Et le mari répond : 
- Pourquoi tu n'irais pas dans ta cuisine ? 

Une femme s'inquiète de son avenir jusqu'au jour où elle se marie. Un homme s'inquiète de son avenir a partir du jour où il se marie.
Un jeune homme riche et timide se marie, pour les besoins de la cause, avec une jeune fille de bonne famille. 
La journée se passe bien et le buffet est une réussite. Enfin, arriver la nuit de noces, atroce moment de vérité pour un jeune premier. 
Le lendemain, la jeune mariée va voir sa mère, en pleurant. 
- Maman, c'est horrible. Il est nul. Il sait rien, et j'ai eu beau l'aider, lui montrer, il ne m'a rien fait. 
- Attend chérie, je vais m'en occuper tout de suite, répond la mère qui en a déjà vu des vertes et des pas mures. 
Elle va voir son gendre: 
- Alors paraît-il que cette nuit ce fût loin d'être extraordinaire... Ne t'en fais pas, Il suffit de se dire que l'homme n'est en fait qu'un animal, pas plus évolué que les chiens. Tu as déjà vu faire les chiens, n'est ce pas? 
- Euh, oui Madame ! 
- Eh bien, il suffit de faire comme eux, compris ? 
- Oui, Madame 
Satisfaite, la belle mère retourne voir sa fille. Le lendemain, la jeune fille va voir sa mère, en pleurant plus fort que la veille. 
- Je ne sais pas ce que tu lui as dit mais il est plus con qu'hier. 
- Ah bon !? pourtant je croyais... 
- Pourtant tout avait bien commencé. Il m'a déshabillé et il s'est mis à poil. 
Mais alors après, il m'a flairé le cul, et il est allé pisser sur l'armoire ! 
Marié depuis plusieurs années, un couple n'arrive pas à avoir d'enfant. Alors, en désespoir de cause, le mari se décide à aller demander conseil au voisin du dessus qui, lui, en a sept. 
- Pas de problème, dit le voisin. Si vous faites exactement ce que je vous dis, tout va s'arranger. Vous allez d'abord acheter une savonnette de bonne qualité, un flacon de parfum et un balai. Ce soir, vous faites prendre un bain à votre femme, vous la savonnez bien partout, vous la rincez, et après l'avoir séchée vous la parfumez. 
- Et le balai, ça sert à quoi ? 
- Quand vous aurez fait tout ça, vous tapez au plafond, et je descends tout de suite... 
Marie-Chantal demande à Eléonore : 
- Comment avez-vous fait pour empêcher Jean-Charles, votre mari, de rentrer si tard le soir ? 
- Oh… C'est très simple ! Une nuit où il est rentré particulièrement tard, je lui ai chuchoté à l'oreille : "C'est toi Henri ?" 
Mon père est un homme d'une cinquantaine d'années, chauve et replet. On lui demanda un jour ce qui lui ferait le plus plaisir pour son anniversaire. Il jeta un petit clin d'oeil malicieux à ma mère qui était occupée. 
- Je voudrais, dit-il, une jeune beauté de 18 à 20 ans, blonde, bien faite et... Il s'interrompit pour chercher son adjectif. 
- Et aveugle, sans doute ? suggéra maman. 
Un homme vient à la maternité, voir sa femme qui vient d'accoucher. En se penchant au dessus du berceau, il constate que son fils est noir ! Il regarde sa femme étonné. En soulevant le drap, il constate qu'il a les deux bras blancs ! Il regarde sa femme étonné. Puis, en prenant l'enfant dans ses bras, il constate qu'il a les jambes rouges et les pieds jaunes. Sa femme un peu ennuyée hausse les épaules en signe d'incompréhension et dit:
- Là vraiment je ne comprends pas, les docteurs non plus !!!
Le type réfléchi un peux et puis :
- Ah, je crois savoir, tu te souviens cette partouze, il y a 9 mois, au château de Bourre-Les-Pins, il y avait des africains, des asiatiques, des européens et des indiens, ça doit expliquer cela !
Et la femme soudain, assaillie par un doute :
- Oh chéri, j'espère qu'il ne va pas aboyer !
Un mari dit à sa femme pendant qu'ils sont très occupés... :
- Dis-moi chérie, tu pourrais me le dire quand tu auras un orgasme ?
- Mais chéri, tu ne veux quand même pas que je t'appelles au travail ! 
En rentrant du travail le soir à la maison, le jeune papa est accueilli par son épouse, radieuse : 
– Mon chéri, c'est formidable ! Notre bébé a dit son premier mot... 
– Ah oui ? répond le mari. C'est super ! qu'est-ce qu'il a dit ? 
– Ah, là tu vas être content : il a dit « PAPA » ? 
– C'est pas vrai ? Qu'il est mignon ce petit bout d'chou ; et ça s'est passé quand ? 
– Tout à l'heure, au zoo, devant la cage du gorille.
Et en plus t'as l'BonDim d'H-IL
A Mardi

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [48] - Permalien [#]


10 juillet 2014

La plastination ( Reprise )

Ouh la la ! Mais qu'est-ce donc ? La Plastina quoi ? Non Non pas la Playstation, la Plastination.

En ce dimanche matin de décembre de fin du siècle dernier, on s'en va visiter une expo à Bâle. Basel en langage régional. Bâle est située quasiment sur les frontières Suisse Française et Allemande. On trouve le lieu de l'expo tout de suite. Une queue de connards curieux arrivés avant nous, nous oblige de patienter plus d'une heure. Un fois à l'intérieur, il faut encore attendre pour acheter son billet. Celui-ci en poche, il faut encore et encore attendre pour pénétrer dans le local d'exposition. Les gardiens ne font pas pénétrer plus de 20 personnes à la fois. Dès qu'il en sort 2 ou 4, 2 ou 4 autres peuvent entrer. Deux heures d'attente au total. La visite, elle par contre se fait en 60 à 75 minutes, et les gardiens y veillent. Mais tu ne t'éternises pas. Mais c'est très intéressant et un poumon de fumeur mis en comparaison avec un poumon de non fumeur, y a pas photo tu poses le paquet de clopes illico presto.

Mais je me rends compte que tu ne sais toujours pas ce qu'est la Plastination. En langage froid et pur, ça donne ça. En image, et en couleurs c'est moins poétique mais c'est ceci.

Plastination_01

Non ce n'est pas une statue, mais un véritable cadavre humain, traité par le Pr Gunther von Hagens. Un Allemand de l'Est à son époque natale. Il a un chapeau, mais ce n'et pas Marc Veyrat, juré, promis. Tu peux comparer !

Plastination_02

La technique de conservation des corps selon ce procédé est longue, il faut 1'000 heures de travail pour un corps. Un petit résumé technique :

Il s'agit de retirer sous vide l'eau et la graisse des tissus et de les remplacer par du caoutchouc au silicone ou de la résine époxy. Les corps entiers ou les organes gardent ainsi leur plasticité, sont inodores et se conservent pour l'éternité. Le principe est simple, la réalisation plus délicate, qui nécessite pour un corps entier plus de 1 000 heures de travail. Débarrassé de sa peau, celui-ci est littéralement " écorché mort ". Il apparaît dans toute sa complexité musculaire, veineuse et artérielle, ou encore viscérale.
Mais von Hagens va plus loin. Substituant le scalpel au burin, il dédouble os et masse musculaire, fait jouer les articulations, ouvre les ventres et recompose des attitudes.


Si ton coeur supporte, il y a un site assez bien fait, assez technique, mais intéressant tout de même. Ici.

Tu ne me croiras ou pas, mais après l'expo on s'est engouffré dans un resto juste en face, on avait la dent. Pas se laisser abattre. Tonnerre !

 Et les Gags du Dim, n'oublie pas

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Exposition - Commentaires [70] - Permalien [#]

08 juillet 2014

Mac Aaron

Mac Aaron, me diras-tu, mais que ce cache donc sous ce titre farfelu ? Dans l'fond pas plus farfelu que Mac Adam, qui lui plancha sur le goudron et autres masses bitumineuses.

Bon revenons-en à ce Mac Aaron, mené de main de maître par ma Jonquille. Mais ce serait plutôt des rochers de coco, que nous avons nommés macarons depuis notre plus jeune âge.

Macarons__1_

Macarons__4_

Tu veux la recette ? Alors demande-la gentiment à jonquille@romandie.com 

A Jeudi

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [76] - Permalien [#]

06 juillet 2014

Complètement cochon

Ouais ce dimanche ce sera complètement cochon et compagnie. Alors si t'aimes pas le jambon, même halal, ben y t'faut rester à la maison. Pis dans le cochon tout est bon !

Porc transformé en tranche de bacon à cause du soleil qui frappe trop fort sur la plage

Femme Peggy La Cochonne Muppet Show humour

 Tu montes, chéri ?

Photo insolite d'un énorme cochon domestique assis sur un fauteuil

J'aime quand tu me fais des cochonneries

photo comique d'un bébé qui embrasse un cochon sur le groin dans une ferme

Ben mon cochon !

Photo drôle de deux bébés cochons adorables qui s'amusent bien avec de la peinture

Nous on est cocochons

Un cochon qui en a marre de finir en jambon

Ben tu vois Monelle tu pouvais rester jusqu'au bout

Bon cochon, euh dimanche

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [64] - Permalien [#]

03 juillet 2014

Futuroscope # 2 ( Reprise )

Les attractions suivantes sont plus basées sur le cinéma. Mais alors le cinéma fait son cinéma.

Là on est dans une hémisphère, il n'y a pas de places assises, tout le monde reste debout. Juste des barrières pour s'appuyer les fesses. Le spectacle se déroule partout sauf au sol.

La première année, c'était le Tour de France cycliste. L'année précédente, le TdF avait un départ d'étape au Futoroscope, qui avait été filmé par procédé spécial et par plusieurs caméras. Si bien qu'on avait l'impression d'être au milieu des cyclistes. On entendait le bruit des dérailleurs. Tu regardes devant, tu vois les fesses d'un cyclo, tu regardes à droite ou à gauche, il y a ton co-équipier et si tu te retournes tu vois la bouille transpirante du gars qui te trace. Et dans le ciel, les hélicos qui tournent et qui filment le départ d'étape.

tour_de_france

Une autre année, on était en pleine régate, le clapotis des vagues qui frappent la coque du voilier et qui te gicle à la figure, heureusement en s'arrêtant sur l'objectif de la caméra. La baume qui passe brusquement d'un bord à l'autre te passe 1 millimètre au-dessus du crâne. Seul avantage, on est pas obligé d'écoper. Mais la sensation véritable d'être à bord l'emporte.

regate3

Un autre activité cinématographique, c'est le 3D. On regarde le film munis de lunettes spéciales. Tout les personnages du films sont là, à portée de main. Il semble qu'on peut tout toucher, c'est grandiose, sauf.... sauf quand le lion fait un bond en avant et atterrit sur tes genoux. La girafe qui tire une langue d'un longueur à lécher le crâne du spectateur de devant. Evidemment les thèmes et les images sont choisis pour impressionner le public au max.

Girafe_langue

Dans un autre bâtiment, c'est sur un écran géant de 700 m2 qu'est projeté le film. Cerise sur le gâteau, les fauteuils sont fixés sur un plancher transparent, et il y a également un écran en dessous. Si bien qu'un ou plusieurs personnages défilent sous nos pieds se retrouvent après un certain temps tout en haut de la toile. Nous y avions vu la migration des papillons Monarques. Le site narre mieux et surtout plus exactement que moi.

Papillons_Monarques

Le Futuroscope, malgré son prix, ça vaut la peine d'y aller.

Pis t'oublie pas les Gags du Dim

Posté par HIL le Rhodan à 06:00 - Parc d'attractions - Commentaires [68] - Permalien [#]

01 juillet 2014

Clarisse et Mr Jacq

Quoi te vous dire en ce premier jour de Juillet. Je suis un peu, voire complètement, à cours de sujet. Je ne sors pas beaucoup mis à part les RDV, chez la physio, et ça c'est pas passionnant. Donc j'ai pas bcp de photos à te montrer.

Alors je vais farfouiller dans mes archives, pour voir ce quoi donc je peux te montrer. Ah ben ouais, c'était un jour de l'année passée, nos Blogpotes Clarisse et Mr Jack étaient de passage dans la région, et nous leur avons offert l'hospitalité, l'apéro et ... une surprise de taille.

Chez eux, ils nous avaient fait visiter une petite gouille d'eau, qu'ils nomment Lac Vert. Nous leur avons montrer le nôtre.

Lac_de_G_ronde_01

Nous on le nomme Lac de Géronde

3_Clarisse_Jaq__5_

Puis nous sommes allés à Loèche-Ville et on leur a offert à manger ...

1_Clarisse_Jaq__1_

Ménan, y avait un truc plus viandu à la table de ma Jonquille, mais d'abord la surprise

5_Clarisse_Jaq__7_

8_Clarisse_Jaq__10_

Au revoir les zamis, ne m'attendez pas pour manger

9_Luxation

Le début d'une grande aventure, presque sans fin, mais presqu'une fin.

A Jeudi

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [78] - Permalien [#]


Fin »