Les Voyages d'H-IL

Camping-car, voyages

03 mai 2015

Comme au sport d'hiver

Ouais mais on aurait du écrire divers, pis déjà y a pas de sports. Alors on va faire quoi, hein ? Ben comme tous les dimanches, j'vais t'raconter des gags. Mais l'autre jour j'me disais, ça fait dix ans que j'blogue multiplié par cinquante semaines, donc ça doit faire cinq cents dimanches à une dizaine de gags par dimanche, ben ça fait une belle chiées de déconnades.

Le serpent et les lapins...

C'est le jour du 1er Mai, et le cortège avec 50'000 chômeurs défile devant le public. A un certain moment un monsieur très distingué, (certainement un patron), fait signe à un chômeur qui est en train de défiler et lui dit :
- Monsieur sortez du cortège, j'ai du travail pour vous. Alors le chômeur aussitôt lui rétorque :
Ah ben merde alors, nous sommes 50'000 chômeurs, et il faut encore que ça tombe sur moi.


Un gars qui empeste l'alcool s'affale sur le siège d'un wagon de métro. A côté de lui, un curé.
La tenue du gars qui a bu laisse à désirer : Sa cravate est maculée de tâches, son visage et son col de chemise portent des empreintes de rouge à lèvres, et il y a même une bouteille de whisky qui dépasse de la poche de sa veste.
Le gars, qui n'est pas complètement bourré (mais pas loin de l'être), prend son journal et se met à lire.
Après une minute, il se tourne vers son voisin de fauteuil, le curé, et lui demande :
- Dites mon Père, de quoi que c'est que ça vient l'arthrite ?
Le curé répond :
- Mon fils, je dirai que l'arthrite est due à une vie complètement dissolue, comme par exemple, sortir avec des filles de mauvaise vie, boire trop d'alcool, manquer de respect envers son prochain !
Le gars répond :
- Bordel de Dieu !!!... Ben ça alors, c'est incroyable !!!... Et il se replonge dans son journal.
Un peu plus tard, le curé reprend la parole et lui dit d'un ton plus aimable :
- Je suis désolé. Je ne voulais pas avoir des paroles si rudes envers vous.
Depuis quand souffrez-vous d'arthrite ?
Et le gars lui répond :
- Ce n'est pas moi, mon Père. C'est le Pape, qu'ils disent dans le journal.

Un émir arabe engueule son valet en voyant arriver devant son palais un car plein de vieilles femmes :
- Ji vous y dit qui ji ni voulis pas que lis touristes viennent visiti li palais !
- Mais, misieur, ci ni sont pas di touristes, ci la fête di mères...

Deux amis se rencontrent. L'un, joueur invétéré, dit à l'autre :
- Il faut que je t'annonce une grande nouvelle : j'arrête de jouer ! Plus de casino, plus de tiercer, plus de poker.
- Bravo, lui dit l'autre. Mais pardonne-moi, te connaissant, j'ai du mal à y croire. Je suis même sûr que tu ne tiendras pas !
- Ah bon ? Tu paries combien ?
C'est l'histoire d'un type qui va s'engager dans la Marine. Il arrive à la caserne et là, le sergent lui demande :
- Est-ce que vous savez nager ?
Le type répond :
- Pourquoi, il n'y a pas de bateau ?
Au milieu de la jungle, sous le clair de lune et les rugissements des lions, dans une petite hutte au milieu des lianes et des broussailles, le grand chef Mepatondouala qui a une épouvantable migraine convoque le sorcier N'Gairipala. Pour soigner la migraine du chef, le grand sorcier vaudou lui conseille ceci :
- Si tu veux que ton mal de tête cesse, vas chercher l'oeil de ta femme, des mèches de cheveux de tes enfants, une dent de chacun des membres de la tribu, un coeur de léopard..
Une fois tous ces ingrédients réunis, tu devras te rendre dans un pays lointain appelé Italie pour empreinter un mixer et broyer le tout. Ensuite tu devras t'enduire tout le corps avec la mixture et danser tout nu a la pleine lune pour invoquer les dieux en chantant.
Deux ans plus tard, le chef revient dans sa tribu et annonce au sorcier :
- Ca n'a pas fonctionne, j'ai toujours aussi mal !
- Ben tant pis grand chef, prend une aspirine !
Un braconnier se fait choper en train de manger un aigle royal et un poisson.
Les gardes forestiers le mettent en taule et il passe en jugement.
Le juge : Vous ne saviez pas que l'aigle royal est une espèce protégée et qu'il est interdit de les tuer ?! c'est un véritable crime !
- Je sais, mais je vais vous expliquer ce qui s'est passé.
- Je vous écoute.
-J'étais dans cette forêt depuis plus de quinze jours, j'avais épuisé mes provisions et je ne me nourrissais que de plantes. C'est alors que j'ai vu cet aigle plonger dans le lac et remonter un poisson. Pas con, je me suis dit, je vais lui faire peur et il va lâcher le poisson. Alors qu'il se posait sur un arbre, j'ai lancé un caillou dans sa direction sans jamais penser que je l'atteindrai à la tête. C'est pourtant ce qui s'est passé et l'aigle est tombé raide mort ! Je me suis dit que c'était vraiment con d'avoir tué cet aigle, mais maintenant que c'était fait et que j'allais crever de faim, mieux valait le manger." Le juge ordonna une suspension pour examiner les arguments du défendant. Un quart d'heure plus tard, le juge revient : " Vu les circonstances et vu que vous n'aviez pas l'intention de tuer cet aigle, la cour ne retiendra aucune charge contre vous"
Alors que l'ex prévenu allait lui serrer la main, je juge lui glisse :
- Ça a quel goût, de l'aigle royal ?
- Bah, votre honneur, ça vaut pas l'ours des Pyrénées, mais c'est meilleur que le mouflon !


- C'est Louis qui arrive en retard à l'école. La maîtresse lui demande :
-Pourquoi es-tu en retard ce matin, Louis ?
-Ben, je rêvais que je regardais un match de foot à la télévision, et il y a eu des prolongations. Alors je suis resté !
Selon les statistiques, il y a une personne sur cinq qui est déséquilibrée. S'il y a 4 personnes autour de toi et qu'elles te semblent normales, c'est pas bon.
Deux corses sous un châtaignier :
- Eh ! Dominique, j'ai la braguette ouverte ?
- Non
- Tant pis ! Je pisserai demain...
Y'en a qui pense comme lui !!
La hiérarchie c'est comme les étagères, plus c'est haut, moins ça sert
L'élérafe
Et BonDim qu'y t'dit H-IL
Mardi on se revoit ici

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [55] - Permalien [#]

30 avril 2015

Pin

Là, pas très loin de chez nous, 2 Km maximum on découvre une espèce de pin avec des pommes énormes. Pinus Strobus, c'est son nom à l'état civil. Il y a plusieurs articles sur le net, je t'en mets un ici. Et les photos de nos APN.

 

Pin_Weymouth_002

Pin_Weymouth_003

Pin_Weymouth_004Pin_Weymouth_005

Pin_Weymouth_006

Non ce ne sont pas des bananes !

Gags du Dim, c'est Dimanche

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Vive la Vie - Commentaires [76] - Permalien [#]

28 avril 2015

Evian-les-Bains

Il est de notoriété que les Français, politiciens ou grassement riches, viennent planquer leur kolosalen fortune dans les coffres blindés de la chwouertzer bank. Ben nous on fait le contraire. Na !

C'est vrai qu'Evian est une jolie ville sur les bords du lac Léman. Dommage qu'elle soit adossée aux grandes montagnes qui sont au Sud de la citée. Mais la vue sur ce beau lac est tellement belle, et le bateau ne met que 20 minutes pour aller travailler à Lausanne. Bref nous on...

02-Evian 2 mai 2012 002

03-Evian 2 mai 2012 003

04-Evian 2 mai 2012 004

06-Evian 2 mai 2012 006

07-Evian 2 mai 2012 007

 

Evian 2015-02-21

 Un plaisir de pousser cette porte pour aller travailler à la Mairie

...on a passé une belle journée. Enfin !

Jeudi nouvel article

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [70] - Permalien [#]

26 avril 2015

Sale langue va !

Ohlala, ch't'ai pas beaucoup visité cette dernière semaine. Faut dire que j'avais pas mal le Q en l'air, et le seul jour que j'étais à la maison , ben y avait pas d'Internet. Pas de télé, pas de radio, pas de téléphone. Ben ouais ils installaient la fibre optique. Donc maintenant j'aurai la fibre pour toi. Mais pétard de pétard c'que c'est fin. Dans l'fond je ne tiens qu'à un fil.

Un couple se balade en voiture à la campagne. Suite à une discussion acerbe, ils ne se parlent pas. Passant devant une ferme où on voit des ânes et des cochons, le mari brise le silence et dit :
– Tiens, de la famille à toi?
Son épouse répond du tac au tac:
– Oui, enfin, par alliance!

C’est un couple qui a douze enfants, onze blonds, le douzième est roux, comme du cuivre.
Le mari a des soupçons mais ne dit rien.
Son épouse tombe gravement malade, et, avant de mourir, elle l’appelle :
– Chéri, j’ai quelque chose à t’avouer…
– A propos du dernier, sans doute ? De qui est-il ?
– De toi, mon ami, tout a fait de toi ! Oui, je t’assure, mais les onze autres…
Un jour que son mari est en retard pour rentrer du travail, son épouse est très
nerveuse et en parle à sa mère au téléphone:
– Je suis sûre qu’il voit une autre femme!
– Pourquoi toujours voir le pire? Peut-être il a simplement eu un accident…
Monsieur est en train de lire le journal pendant que madame fait le repassage.
-Dis chérie, commence le mari, ils disent ici qu’une enquête a démontré que durant une journée, les hommes disaient environ 15 000 mots, alors que les femmes en sortaient 30 000 pendant le même temps… Qu’est-ce que tu penses de ça?
-Ben, ça ne m’étonne pas. » Répond l’épouse. Si les femmes disent deux fois plus de mots par jour que les hommes, c’est parce que vous nous faites toujours tout répéter!
-Hein, quoi?
Un monsieur rencontre un ami qui va fêter ses 30 ans de mariage. Il lui demande ce qu’il offre à sa femme. L’ami lui répond :
– Nous allons partir sur une île déserte.
– Ah bon, fait l’autre, et pour tes 50 ans de mariage ?
– J’irais la rechercher !

Une jeune femme dit à son mari qui vient de rentrer du travail :

– Chéri, j’ai une grande nouvelle pour toi : très bientôt nous ne serons plus deux dans cette maison, mais trois.

Le mari est fou de joie et embrasse sa femme, qui poursuit :

– Je suis bien contente que tu le prennes comme ça. Maman arrive demain matin.

 

C’est un gars qui va consulter son médecin :
– Docteur, c’est terrible. Tous les jours, sans exception, je fais pipi et caca à 7h.
– Eh bien, où est le problème ?
– C’est que je me lève à 8h.

 

Un homme va sonner chez son voisin :
– Je suis désolé, ma poule a abîmé votre potager.
– Oh, c’est pas grave, mon chien a mangé votre poule.
– Alors on est quitte, je viens d’écraser votre chien.

 

H-IL te souhaite un merveilleux dimanche

Et à Mardi

Posté par HIL le Rhodan à 05:22 - Commentaires [66] - Permalien [#]

23 avril 2015

Côte d'Or

Région que nous avons parcourue souvent et dans beaucoup de sens, la Bourgogne. Dole, Dijon, Châlon sur Saône, belle région et pas seulement pour son côté vineux, mais pour ses beaux paysages, la Saône magnifique et paisible rivière. En toutes saisons, même quand les brumes automnales envahissent le paysage et lui donne un air mythique.

St_Jean_de_Losne_borne4931


Au bord de la Saône, une petite ville, sympathique comme tout, avec des airs paisibles, des bâtiments de pierres blanches. Saint-Jean-de-Losnes.

Carrefour des voies navigables avec sur le site, la dernière écluse de Bourgogne et la première du Canal Rhône au Rhin, premier port fluvial français, Saint-Jean-de-Losnes accueille chaque année, à la mi-juin, un pardon et un grand rassemblement de bateaux décorés et des joutes nautiques.

Une fois l'an, il est une grande fête incontournable, *Le Pardon Des Mariniers*. La région est en effervescence. La grande réjouissance sur l'eau empreinte de sérénité.

 

peniches_batellerie

peniches_batellerie2


batellerie_quai

podium2

Il nous est arrivé une petite mésaventure, mais qui se termina fort bien. Le scooter avait subit une légère avarie au déchargement. La tringle du changement de vitesses avait touché le porte-moto. Si bien qu'il était impossible de faire des démarrages autrement qu'en 3ème ou 4ème. Fort peu pratique, sauf si l'on est en descente. On chercha donc un atelier de réparation. L'artisan nous promit d'œuvrer pendant la pose de midi.

Que faire ?

On ne s'interrogea pas longtemps longtemps, on avait vu à quai un bateau, quoi de plus normal, mais restaurant. Oui un bateau-restaurant t'as bien lu.

 

On est en Bourgogne, et si les Bourguignons savent faire de la moutarde et du vin, ils cuisinent aussi diablement bien et bon. Justement ça fleurait bon dans le bateau. On s'enquit de se fumet délicieux, et le serveur de répondre :

 

coq_au_vin_01

Mais le plat ressemblait plutôt à ceci :

coq_au_vin_02

Un magnifique coq au vin.

Silence on mange !

Une recette


Si tu n'a jamais goûté le coq au vin, tu resteras inculte !

Et Dim je serai à l'établi avec les Gags du Dim

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Autostar - Commentaires [66] - Permalien [#]


20 avril 2015

Gags du Dim ( Reprise )

Un type décide de faire son baptême de l'air.

Il se rend dans un aéroclub et demande à un pilote :

Voilà... J'aimerais faire mon baptême de l'air mais je voudrais un vol à sensations, pas les petits vols pépères que vous réservez aux touristes !

Pas de problème, si vous êtes amateur de sensations fortes, vous allez en avoir !

Le type et le pilote montent donc dans un petit avion. L'avion prend de  la vitesse, il roule de plus en plus vite mais ne décolle pas ! Il fonce droit sur un arbre ! Au dernier moment, le pilote tire sur le manche et l'avion décolle en frôlant les branches de l'arbre...

Le pilote entend son client assis derrière lui dire : Ça, je m'y attendais...

L'avion a maintenant pris de l'altitude. Comme le type ne semble pas avoir eu peur au décollage, le pilote tente la figure de la 'feuille morte'. Il coupe le moteur de l'avion et ce dernier chute vers le sol. L'avion part en vrille, le sol se rapproche de plus en plus vite et au dernier moment, le pilote remet les gaz et tire sur le manche ! L'avion fait un rase-mottes et reprend de l'altitude...

Le pilote entend son client dire : Ça, je m'y attendais aussi !

Enervé, le pilote bascule l'avion sur le dos. Il vole ainsi un petit moment puis enchaîne les loopings. Lorsqu'il termine ses acrobaties, le pilote entend le type dire : Ça, par exemple, je ne m'y attendais pas...

Comme le client a enfin eu les sensations fortes demandées, le pilote pose le petit avion en douceur.

Après avoir atterri, il dit à son client : J'ai cru que je n'arriverais jamais à vous faire peur !

Vous n'arrêtiez pas de dire 'ça, je m'y attendais !'

Ecoutes ben ! dit le type. Quand j'ai dit 'ça, je m'y attendais !' au moment du décollage, c'est parce que j'ai pissé dans mon pantalon tellement j'ai eu peur !

Ensuite,quand l'avion a chuté vers le sol, j'ai dit 'ça, je m'y attendais !' parce que j'ai chié dans mon pantalon tellement j'ai eu peur !

Par contre, quand vous avez fait les loopings à l'envers et que tout est remonté dans le col de ma chemise, ça, je ne m'y attendais pas...!!!!!

 

smiley_mdr

Connard_de_cycliste

Click !

 

smiley_mdr
Bon y a eu erreur de programmation, on va pas en péter un bâton

8 RDV sur 4 jours et absent Mardi

A Jeudi tout de même

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Humour - Commentaires [48] - Permalien [#]

19 avril 2015

Beurk !

Ben t'avais pas trouvé que j'étais un peu trop calmos, même molasson ces temps-ci ? Ben j'm'le disais aussi tu sais, pis j'me suis dit, mais c'est ben vrai ça mon Bon M'sieur. Alors j'me suis pris en main, Par la main surtout parce qu'certains d'entre-vous avaient menacé de démissionner.

Semaine Rock and Roll qui arrive, alors je vais faire deux articles de reprise Mardi et Jeudi. Mais Dim Gags du Dim Pardi !

 

achille-talon sieste

 


Il est 1h du matin. Dans un bistrot, un ivrogne se décide enfin à rentrer chez lui après sa cuite quotidienne. Il quitte le comptoir, complètement ivre, essaie de faire deux pas et s'effondre lamentablement sur le sol :
- Bof, hips, un peu d'air frais me fera du bien !
Il rampe jusqu'à la sortie, s'agrippe au capot d'une voiture, se redresse et essaie de faire un pas et s'écroule lamentablement :
- Bof, je ,hips, vais ramper jusque chez moi, c'est pas loin.
Il arrive à sa porte et essaie de rentrer discrètement pour ne pas réveiller sa femme. Il s'accroche à la poignée, se hisse, ouvre la porte en s'appuyant dessus, il essaie de marcher jusqu'à sa chambre en restant silencieux mais, après avoir fait un pas, il s'effondre. Il rampe donc jusqu'au lit et s'endort d un profond sommeil. Le lendemain, sa femme lui dit au réveil :
- Toi, tu as encore passé ta soirée au bistrot hier soir.
- Mais comment le sais-tu ?
- Ils ont appelé ce matin pour dire que t'avais oublié ton fauteuil roulant.



Un jeune marié en voyage de noces a quitté son épouse pour aller faire une partie de pêche. Sur le bord de la rivière, il rencontre un de ses potes. 
- Comment, tu n'es pas avec ta femme ? 
- Ben non, tu sais combien j'aime la pêche... 
- Tout de même, tu aurais pu rester consommer un peu ton mariage... 
- Ben non, elle a une infection vaginale...Et tu sais combien j'aime la pêche. 
- D'accord, mais à ce moment là tu pouvais tout de même l'embrasser un peu ? 
- Ben non, elle a des abcès dentaires et toutes ses dents sont gâtées...Et tu sais combien j'aime la pêche. 
- Bon, mais alors pourquoi tu ne l'as pas emmenée faire une promenade ? 
- Impossible, elle a un pied bot. Et tu sais combien j'aime la pêche. 
- Excuse-moi, mon pote, mais si elle a autant de problèmes, pourquoi l'as-tu épousée ? 
- Ben c'est qu'en plus elle a des vers. Et tu sais combien j'aime la pêche...



Un laboratoire vient de développer des pilules qui permettent de modifier l'apparence de leurs enfant. Un couple veut un enfant beau et intelligent. Ils demandent alors une pilule jaune. Ils la perdent et en demande une verte pour un enfant beau mais bête. Ils l'a perdent à nouveau et en réclament une autre bleue pour un enfant moche et intelligent. Encore une fois ils l'a perdent et en redemandent une pour un enfant laid et bête . 
De quelle couleur était la pilule ? Réponse: demande à ta mère ! HAHAHAAA !!!!!



Alors c'est un mec qui se promène sur la plage et il y a un superbe couché de soleil. Au loin il aperçoit une fille avec ni bras et ni jambe elle a que le tronc et la fille se met à pleurer. Le mec s'approche et lui dit :
- Mais pourquoi pleures-tu ?
Elle répond : 
- Je n’ai ni jambe, ni bras et on ne m’a jamais embrassé !
Alors le mec l'embrasse et continue sa promenade.... Seulement la fille se remet à pleurer ! Il lui demande alors pourquoi elle pleure de nouveau ?
Elle lui répond :
- Je n'ai ni jambe, ni bras et on ne m’a jamais baisé !
Alors le mec il l'a prend et la jette à la mer, et il dit :
- Et là ! j'tai bien baisée là hein !



C’est un papi et une mamie qui vivent ensemble depuis 60 ans. Lui fait 50 kgs et elle 120 kgs. Ils vivent à la ferme et mamie a pris l’habitude de dormir sur le dos, les bras écartés et les jambes aussi. Du coup papi n’a plus de place dans le lit. Un matin, n’y tenant plus il lui dit :
- Chérie, à dormir comme ça un jour tu vas les perdre.
- Qu’est ce que je vais perdre ? 
- Tes organes voyons c’est évident !!!
- Pauvre idiot, tu dis n’importe quoi, on ne peut pas perdre ses organes comme ça.
Plusieurs jours plus tard, le papi se lève comme d’habitude à 5 heure du matin pour aller donner à manger à ses brebis. Une avait mis bas d’un petit et il restait le placenta par terre : il lui vint une idée, mis le tout dans son mouchoir, revient à la maison où mamie dormait encore et plaçât le tout entre ses jambes, puis reparti pour sa journée aux champs.
Le midi il revint et trouva mamie au coin du feu en train de gémir.
Il lui demande :
- Ben qu’est qui t’arrives ?
- Je les ai perdus !
- Qu’as tu perdu ?
- Mes organes...
- Et ça t’a fait mal ?
- Pour les perdre, non, mais pour les remettre !!!


 
Un punk entre dans le bus et s'assoit à côté d'une bonne soeur. 
Après l'avoir dévisagée, il lui demande si elle ne veut pas faire l'amour avec lui. Horrifiée, la soeur débarque à l'arrêt suivant. 
Le chauffeur, témoin de la scène, dit au punk : 
- Si tu veux sérieusement coucher avec elle, je connais un moyen infaillible. Rends-toi au cimetière à minuit. Fais-toi passer pour Dieu, elle ne pourra pas résister. 
Le punk se rend, à minuit, au cimetière, déguisé d'un grand drap blanc et d'une barbe. 
La religieuse est effectivement la, en train de prier. Il lui dit alors que si elle souhaite que ses prières se réalisent, elle doit coucher avec lui. 
Après réflexion, elle répond : 
- D'accord, mais comme je tiens à demeurer vierge, faites ça par l'arrière. 
Pas de problème, le punk prend la soeur par l'arrière. 
Puis, il se lève, enlève le drap et la barbe et dit : 
- Ah, ah ! Coucou, c'est moi, le punk !
Alors la soeur enlève son voile et dit : 
- Ah, ah ! Coucou, c'est moi, le chauffeur d'autobus !



Un homme est assis dans un stade de foot à la grande finale de la Ligue des Champions, où toutes les places sont épuisées.

A côté de lui une place vide.

Le gars assis de l'autre côté de la place vide est visiblement irrité, il lui demande à qui appartient la place vide, ou s'il le/la connaît, car c'est quand-même impossible et honteux de laisser une place libre un soir de finale !! 

Effectivement, l'homme lui répond que c'est la place de sa femme, qu'ils viennent ensemble au foot depuis qu'ils sont mariés, mais comme elle vient de décéder il n'y a pas si longtemps, eh bien...

Le gars de l'autre côté s'excuse et lui présente ses condoléances.

Puis il lui demande : " Et il n'y avait personne d'autre de la famille ou des amis proches qui auraient voulu sa place ?".

L'homme répond : " Oh si, mais ils sont tous à l'enterrement !"


H-IL te souhaite un tout BonDim

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Humour - Commentaires [55] - Permalien [#]

16 avril 2015

Scooter ( Reprise )

De retour. Merci pour vos gentils comms j'y répondrai

Donc on avait accroché des VTC à l'arrière du CC. Non je ne parle pas chinois, VTC = vélo tous chemins et CC = Camping-car. Mais l'ennui avec ces engins c'est qu'il faut pédaler. C'était bien du temps où l'on allait à l'école, maintenant c'est pas qu'on soit gros, mais juste un peu enveloppés.

Aussi, en faisant les courses dans un supermarché, ma Jonquille vit une exposition de scooter. Dis, tu sais quoi ? J'ai vu un scooter 50 cm3 et 2 places pour moins de 2'000 CHF. Effectivement ce n'est pas excessif et les scooters de 50 cm3 avec 2 places, ce n'est pas pléthore. Donc on acquiert un Simpson, fabrication Est-Allemande.

Simpson

Il faut créer un porte-moto sur mesure, on s'y colle avec Bernard le garagiste. Quand je dis "on", c'est Bernard qui scie, qui soude et qui peint, et moi qui critique, qui commente, mais qui amène aussi les idées. Si bien qu'après des essais et des modifications pendant un mois, on arrive à quelque chose de pratique.

Drôlement pratique ce petit bolide. Enfin bolide, 50 Km/h à la descente et péniblement 15 ou 20 à la montée. Plus la moto prend de l'âge et plus on prend de kilos.

Alors que nous étions à Nancy, le camping était assez éloigné du centre ville, il fallait grimper une côte passant devant l'Université. A mi-hauteur, un passage protégé pour piétons avec un feu tricolore. Comme j'arrive à 200 mètres, le feu passe au rouge. Il n'y a personne, c'est le soir et pas de circulation non plus. Est-ce un piège ? Je ralentis, toujours rouge. Donc je m'arrête. Mais ne redémarre plus. Ma Jonquille "désselle", je fais demi-tour et on redescend. La deuxième tentative est la bonne.

Smiley_out

Une autre fois depuis Dole, on se rend à Pierre de Bresse, 34 Km, on va voir une course de stock-cars. 34 Km, c'est pas loin tu me diras. Mais à 40 Km/h de moyenne, ça fait un bail. En plus il y a un soleil d'enfer. Au retour on a un coup de soleil sur les cuisses et sous la chemise. Dur dur d'être motard à bas prix.

Smiley_out

Depuis le campement, on part explorer la Forêt de Chaux. Ou encore ici. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce n'est pas loin de Arc et Senans. Tiens va donc y visiter la Saline Royale, c'est chouette. Bon, on roulait dans la Forêt de Chaux, proche de la sortie une sensation de verglas. Non mais ça va pas, on est en été ! Roue arrière crevée. Chocolat ! que je hurle. On pousse l'engin jusqu'à la prochaine et première villa et on demande de l'aide. La Patronne se démène, une camionnette vient nous chercher et nous emmène dans un village voisin. Pendant qu'on mange au resto, le garagiste répare la moto.

Smiley_out

Mais il nous a bien rendu service le p'tit scooter

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Simpson - Commentaires [66] - Permalien [#]

14 avril 2015

Les pousses poussent

Ménan sot ! J'vais pas t'emmener à Pékin ou au Tonkin, lis comme il faut, j'ai dit les pousses et pas les pouces poussent du verbe pousser.

Un p'tit tour au jardin et d'un oeil de lynx, je vois que les plantes se développent. Quelques jours d'intenses chaleurs, et hop ça éclate. La preuve en image. Vas-y gratte le dos de ton mulet.

Pousses (1)

Pousses (2)

 Queen Elizabeth

Pousses (3)

 Muscari bleu

Pousses (4)

 Le même mais en blanc parmi la joubarbe

Pousses (5)

 Thérèse Bugnet

 Pousses (6)

 Fleurs de rocaille des aubriettes

Pousses (7)

Golden Celebration

Pousses (8)

Pensées permanentes

Pousses (9)

Pousses (10)

 Ghislaine de Féliconde

Pousses (11)

 Joubarbe sauteuse

Pousses (12)

 Pensée squatteuse

Pousses (13)

 Rosa fraisia

Pousses (14)

Pousses (15)

 Pensées SDF

Pousses (16)

Encore

Pousses (18)

 Joubarbe en famille

Pousses (19)

 Fleurs de lauriers

Pousses (20)

 Pousses (21)

Pivoines (1)

 Tulibes hibernantes

Pivoines (2)

Pivoines et Tulipes (1)

 Pivoine enfin découverte

Pivoines et Tulipes (4)

 A Jeudi

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [67] - Permalien [#]

12 avril 2015

A la tienne, Etienne

Non j'ai pas rajouté et quelle tienne.

Salut vous les Blogpotes, Blogpotesses et Blogpoteurs, ben on a fait une teuf du diable la semaine passée. On s'est même roulé comme des oeufs. M'enfin on s'est bien marré

Et ch'te raconte quelques unes qu'on s'est contées. Tu verras un vrai conte de fée, m'enfin prends ton verre, on sait jamais.

Vous voilà nombreux dans ma salle d'attente pour vous faire opérer les zygotiques. Alors on va s'y atteler, je fais ça sous anesthésie locale, totalement indolore. Mais le lendemain c'est possible que tu ressentes quelques tensions dans le ventre, mais ça c'est normal et ça ne dure pas longtemps, une petite semaine. Allez étends-toi calmement et je désinfecte.

Quand t’es bourré, ne touche jamais un volant ».

Euh… Je sais pas vous, mais moi, à 2 grammes, j’ai rarement envie de jouer au badminton !

 

Quelle est la différence entre un mariage irlandais et un enterrement irlandais ?
A l’enterrement il y en a un de moins de bourré.

  

C’est un type qui rentre chez lui après une petite fête et qui s’est gerbé dessus. Il explique à sa femme :
- Chérie, il m’est arrivé une histoire incroyable, je buvais un café au bar avec des copains, quand un type ivre est entré et m’a gerbé dessus, remarque, le mec a été correct, il m’a donné 20€ pour le pressing.
Le lendemain matin :
- Dis moi, le type qui t’a gerbé dessus, tu le connais ? Tu vas le revoir ?
- C’est possible, pourquoi ?
- Tu lui diras qu’il te redonne 20€ parce qu’il a aussi chié dans ton slip !

 

C’est un mec qui entre dans un bar en marchant sur les mains. Il réussit à s’assoir est demande une bière au serveur :
- Une bière s’il vous plait.
- Pourquoi marchez-vous sur les mains ? demande le serveur étonné.
- C’est ma femme, elle m’a dit de ne plus poser un pied dans un bar.

 

C’est un mec au regard vide, genre imbibé d’alcool, qui se balade dans une fête foraine. Il s’arrête devant le stand de tir : « on peut tirer ici? » demande-t-il.
Le tenancier lui donne une carabine et voilà le gars qui montre un talent de tireur insoupçonnable surtout pour un mec bourré : il casse toutes les pipes les unes après les autres.
« Chapeau ! » lui dit le gars qui tient le stand. « Voici votre lot » et il lui remet une tortue dans les mains. Le gars la prend et s’en va.
Plus tard dans la soirée, le tireur d’élite repasse sur le stand, encore plus titubant, encore plus bourré. Il s’exclame « allez, je remets ça ! ». Et le gars refait un carnage au casse-pipe.
Le tenancier lui lance « On peut dire que l’alcool vous réussi vous ! Voici votre lot… » Et il lui donne une petite horloge en toc. Le gars lui répond « Je préférerais un sandwich comme tout à l’heure. »

 

Un jour, une épouse appelle son mari, furieuse, sur son téléphone portable :

- Et bien, vieux soûlard, où est-ce que tu es ?
- Et bien, te souviens-tu de cette bijouterie où, il y a très longtemps, tu avais repéré une superbe bague sertie de diamants et tu en étais tombée dingue amoureuse. Je t’avais dit à ce moment : « un jour elle sera à toi ». Mais à cette époque je n’avais pas encore assez d’argent pour te l’offrir.
La femme, calmée et soudainement toute émue, la voix presque sanglotante :
- Oh oui, mon amour, je me souviens !
- Et bien, je suis dans le bistrot juste à côté

 

Un ivrogne rentre dans un bar et, en se dirigeant vers le comptoir, crie :
- Tous ceux à ma droite sont des connards ! Tous ceux à ma gauche sont des merdes !
Un homme surpris et vexé par ces propos se lève et dit :
- Hey ! Je suis pas une merde !
L’ivrogne s’arrête, le regarde et lui dit :
- Bin passe à droite connard !

 elu connard année

 

Deux gars fauchés sont en manque de bière. Le premier dit à l’autre :
- J’ai une idée. Puisque l’on a que 2€ pour nous deux et que c’est trop peu pour aller dans les bars, on va aller acheter un hot-dog au coin de la rue… Le deuxième gars ne comprend pas bien la technique mais il laisse faire. Une fois la saucisse achetée, le premier tire le second dans le bar le plus proche. Là, ils commandent plusieurs verres qu’ils descendent promptement. Lorsque le barman arrive dans leur direction avec l’addition, le premier prend la saucisse, la glisse dans la braguette du second, et entreprend de faire une fellation à la saucisse ! Le barman est furibond :
- Tirez-vous de mon bar, espèces de dégénérés!
Voyant que la technique a fonctionné dans le premier bar, les deux compères pénètrent dans le deuxième bar le plus proche et répètent le scénario…
Toujours avec le même succès. Quelques heures et quatre ou cinq bars plus tard, ils ne peuvent plus faire un pas tellement ils sont pleins, et ils s’écroulent sur un banc. A ce moment là, le premier dit au second :
- Tu as vu ce qu’on peut faire avec une saucisse ?
Et l’autre lui répond :
- Quelle saucisse ? On l’a perdue après le premier bar…

 

Deux amis vont boire une bière dans un bar tous les jours depuis 6 mois. Un jour l’un dit à l’autre :

- Demain je déménage, promets-moi de venir boire une bière pour moi tous les jours dans ce bar.
- Je te le promets.
Le lendemain, il revient et commande 2 bières. Le barman lui demande pourquoi 2 bières.
- Mon ami a déménagé et j’ai promis de boire une bière pour lui tous les jours…
Des mois se passent et un soir, il commande juste 1 bière et le barman lui dit :
- Il est revenu votre copain ?
- Non j’arrête de boire.

 

 H-IL te souhaite le BonDim

Pis Mardi ben ça continue, mais avec autre chose

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Humour - Commentaires [59] - Permalien [#]