Les Voyages d'H-IL

Camping-car, voyages

24 mai 2015

Ouiquinde pentecôtenaire

Eh oui, nous sommes avec les Blogpotes, les Blogpotesse et le Blogpoteurs en Franche-Comtée. Une rencontre fort sympa qui a lieu toutes les années à la même date.

L'année passée, un ennui m'a empêché de m'y rendre.

 

Un brave homme a fait une conquête un soir au bois de Boulogne. Assis sur un banc avec sa partenaire, il entreprend de lui prouver son amour. À tâtons , comme il fait nuit noire, il dégrafe le corsage de la belle y plonge une main avide et gobe la généreuse poitrine qui lui est offerte. Soudain il se redresse: 

- Ma parole! T'as accouché y a pas longtemps: y a du lait qui vient! 
- Chic alors! C'est pas du lait, c'est mon furoncle qui vient de percer !

 

achille-talon sieste

T'as l'BonDim H-IL et même plus

Fleurs du Jardin (10)

La première Golden Celebration du Jardi pour te faire patienter

Et de temps en temps un p'tit mot sur la situation en cours

 

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [34] - Permalien [#]

21 mai 2015

Rocamadour ( Reprise )

 


Agrandir le plan

Alors que nous étions en vadrouille d'été dans le centre de la France, dans le Quercy précisément, tu te rappelles que nous avions visité la Grotte de Julie Lescaux Lascaux, Lascaux II pour être précis. Nous avions poussé jusqu'à Rocamadour, ou peut-être était-ce une autre année ?

Rocamadour_fda

C'est un des site les plus visité de France. Village accroché au rocher, construit tout en étages. Heureusement, au sein des construction, un ascenseur a été implanté. Heureusement surtout pour les personnes âgées ou handicapées. Car il y a un nombre impressionnant d'étages. Je n'ai pas trouvé de documentations techniques sur la Toile des toiles. Mais par contre un très beau diapo ici.

Mais je voulais surtout te parler du terrain de camping qui est situé sur l'esplanade supérieure. Quelques arbres, maximum 3 mètres de haut et des troncs de 10 à 15 cm de diamètre. Quelques nantis on pu planter leur tente à l'ombre fluette de ces maigrichonnes plantes. Par contre il y a des buissons qui nous arrivent tout juste sous les bras. Soleil et pas d'ombre. Moi d'Août. La tiaffe, la tiède, le cagna, on meurt de chaud, il doit y avoit 40° à l'ombre mais pas d'ombre. Le sol sablonneux et pierreux réverbère la chaleur. Pfff ! ça donne soif rien que d'écrire.

En plus de ce manque d'ombre chronique, une invasion de guêpes et frelons. Ces bestioles sont là par milliers, par centaines de milliers. Aussi le campeur, malin comme Mc Giver fait son propre piège à guêpes. Mais non ça ne ressemble pas à des tapettes à souris en petit. Non il coupe une bouteille de platic à un tiers du haut. Il enfile le haut, renversé, dans le bas. mais enlève le bouchon c'est mieux. Et il met un liquide sucré. C'est pas du plus pur esthétisme mais c'est efficace.

Pi_ge___gu_pes

Sur les tables des restos, il y a une tapette à mouche à chaque place, ça fait partie des services. Bon elles sont pas en argent mais en plastic.

A Dim et ce sera surprise

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Autostar - Commentaires [75] - Permalien [#]

19 mai 2015

Ch'te raconte

Voilà, donc l'autre jour y a tout juste une semaine, ma Jonquille me conduit au CHUV. Une autoroute de merde avec des travaux tous les dix mètres, des limitations à 100, 80, et même 60 Km/h. Bon ça va on arrive dans les temps. On s'enfile dans le troquet qui est juste en face du CHUV, où on mange tranquillos. On traverse la route et on va dans le hall principal. Inscription et on descend poser notre Q à l'étage.

Le Toubib sort de sa tanière et m'invite à prendre part au colloque. Après quelques blabla, il me dit qu'il a la solution. Heureux !

Il s'agit d'un modèle avec un téton sur le plateau tibial qui entre dans la tête fémorale. En somme comme papa-maman.

J'ai cherché sur Gogole images et je ne suis pas sûr que ce soit ça, mais ça y ressemble.

PTG avec charnière

Il me reste à fixer la date, mais maintenant j'ai envie de vivre au soleil, on verra ça l'hiver prochain.

On arrive à la Maison il fait 36.6°

A Jeudi pour une reprise sans NL

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [70] - Permalien [#]

17 mai 2015

Bon Dimanche

Ben vi Bon Dimanche les Blogpotes, les Blogpotesses et les Blogpoteurs. On va se la faire douce aujourd'hui, pas toujours se triturer les méninges et les zygomatoires. C'est les ouacances et y en a qui font le Viaduc. Ouais le pont Ascension - Pentecôte. Pis y z'ont achement raison

Marie-Chantal demande à Eléonore : 
- Comment avez-vous fait pour empêcher Jean-Charles, votre mari, de rentrer si tard le soir ? 
- Oh… C'est très simple ! Une nuit où il est rentré particulièrement tard, je lui ai chuchoté à l'oreille : "C'est toi Henri ?"

A Venise, dans un grand hôtel, le garçon d'étage frappe à la porte de la chambre d'un couple : 
- Monsieur désire-t-il quelque chose ? 
- Non, merci ! 
- Et pour votre épouse ? 
- Ah ! oui... Bonne idée... Apportez moi donc une carte postale !

Dis papa c'est quoi la différence entre la richesse et la pauvreté ? 
- Hé bien tu vois, la richesse c'est le caviar, le champagne et les femmes; 
alors que la pauvreté, c'est le hareng, la bière et ta mère !

C'est un couple qui va fêter ses dix ans de mariage. La fille veut acheter un truc au mec, original bien sur mais elle sait pas quoi. Elle pense qu'ils n'ont jamais eu d'animaux à la maison, ni chien ni chat, et que ça pourrait être sympa.
Elle va donc au magasin d'animaux et demande ce qu'ils ont au rayon "original", parce que un chien pour dix ans de mariage c'est pas top top... Après avoir bien expliqué la situation, la vendeuse lui propose :
- J'aurai bien cette grenouille des Iles Bora bora, très mignonne. Elle a une particularité : elle suce super bien les bites. Le problème c'est qu'en raison de sa rareté, elle est super chère : elle vaut plus de mille euros.
Mais bon, vu que ce sont les dix ans de mariage, qu'elle est super mignonne, la femme se dit, bon je suis sûre que Gerard sera content, je l'achète.
La voilà qui revient à la maison avec son cadeau.
Le soir, dîner aux chandelles et tout et tout, et en fin de soirée, elle offre son cadeau à son mari chéri. Celui ci est tout content, parce qu'elle est vraiment mignonne la grenouille.
Et sa femme, au lit, finit par lui dire quel est le secret de la grenouille :
- Elle suce super bien.
Vers trois heures du matin, Caroline se retourne dans le lit, et s'aperçoit de l'absence de Gerard. Mais où est-il ? Elle l'appelle, rien. Va voir aux toilettes... Pas de Gerard. Descend à la cuisine, et le trouve, devant les fourneaux, quatres livres de cuisine ouverts sur la table, et la grenouille sautillant entre eux.
- Mais, chéri, qu'est ce que tu fais, tu dors pas ?
- Non, j'essaie de lui apprendre à cuisiner, et si elle y arrive, tu te casses !

- Ma chérie tu vas être obligée de préparer tes affaires et de partir...
- Pourquoi ça ?
- Je t'ai jouée au poker, et je t'ai perdue.
- Mais d'habitude tu gagnes tout le temps ! comment c'est arrivé ?
- Oh ben ! J'ai triché !

C'est un mec qui est à l'hôpital, sa femme est en train d'accoucher...
Comme il la voit souffrir pendant les contractions il lui tient la main et lui dit en pleurnichant:
- Oh ma chérie, tu as tant mal et tout ceci est de ma faute...
La femme répond avec un petit sourire.
- Mais non, tu n'y es pour rien... absolument pour rien !

Un gosse qui voit dans la rue un chien en train de saillir une chienne demande a 

son père ce qu'ils font. 
Le père embarrassé explique que la chienne qui se trouve dessous ne veut pas 
rentrer à la niche, et que le chien est en train de la pousser pour la ramener. 
Le gosse :'C'est comme maman hier, heureusement qu'elle se tenait bien au 
lavabo, sans cela le facteur l'emmenait à la poste.'

Deux amis discutent :
A la maison, déclare ce mari, c'est moi qui commande. Ainsi hier, j'ai dit à ma femme : Chérie, donne-moi de l'eau chaude ! 
- Et elle t'en a donné tout de suite ? 
- Oui, tout de suite, car moi, pour rien au monde, je ne ferais la vaisselle à l'eau froide !

A Cannes, en pleine saison, un couple de touristes cherche désespérément une chambre. Dans un grand hôtel de la Croisette, le chef de la réception leur dit : 
- Si vous voulez, il me reste la suite nuptiale. 
- Je ne suis pas sûr que ça convienne, répond l'homme. Nous sommes un vieux ménage marié depuis plus de trente ans... 
- Où est le problème ? fait le réceptionniste. Si je vous proposais la salle de bal, vous danseriez toute la nuit ?

Un patron se fâche après un de ses employés : 
- Vous deviez reprendre le travail il y a quinze jours. Où étiez-vous passé ? 
- J'étais... heu ! en vacances à la montagne ! 
- Et c'est ce qui justifie vos quinze jours de retard ? 
- En quelque sorte, oui. Parce que, là-bas, il y avait un magnifique écho, avec lequel ma femme entretenait de passionnantes conversations. Mais, chaque soir, ce qui la désolait, c'était l'idée de partir sans qu'elle ait pu avoir le dernier mot !

H-IL t'le souhaite tout bon c'Dim

Et à Mardi, ch'te dis tout

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [68] - Permalien [#]

14 mai 2015

Mont-Ventoux ( Reprise )

Mont_ventoux_summit

Là, on trimbalait nos pneus dans le Sud-Est français, on était vers Carpentras où les melons sont une fois bons, une fois pas bons. Près de Vaqueyras, Gigondas où le vin est bon. Une idée farfelue nous prit de gravir le Mont-Ventoux.

Connu pour son pourcentage élevé de la pente à gravir, surtout pour les cyclistes. Il y a un monde, des voitures, des camping-cars des voitures et caravanes. Mais aussi des cyclistes de toutes races. Les vieux briscards qui en sont à leur Nième ascension. Des cyclo-touristes qui montent à pied en poussant le vélo lourdement chargé. Mais il y a aussi des petits jeunes prétentieux escortés par PapaMaman.

montventoux2pente

Oh je t'endends dire qu'nous on fait les marioles avec notre deux litres sous l'capot. Ben ceux-là, y s'font p'tits et y ont chauds aux pistons. C'est que le véhicule pèse au minimum 3,5 tonnes. Le poids total autorisé est de 2,8 to. Y a prescription M'sieur l'Agent.

Sur le pare-brise, en plein dans l'axe des yeux, on se trimbale une grosse mouche éventrée. Beurk ! Et soudain en passant sous des arbres, un criquet atterrit sur l'autre côté du pare-bris. Il aperçoit la mourante. Il lutte contre la pression du vent, il rampe, il s'accroche, il s'agrippe et s'approche de la mouche. Ça y est, il est dessus. Et il commence à dévorer la diptera carnivora.

L'ascension se poursuit lentement, au gré des contours en épingle à cheveux. Le criquet boulotte. Soudain on arrive au sommet, il n'y a rien, pas un arbrisseau juste quelques lichens sur le sol pierreux. Le dernier tronçon est tellement raide que je crains d'être obligé de m'arrêter, je ne repartirais plus.

On parque le CC au sommet. On attrape une p'tite laine, malgré le soleil, à 2'000 m il ne fait guère chaud. On se mêle à la foule. On regarde, on admire. Pas la végétation, y en a pas, mais le paysage alentours.

Une demi plombes de trente broquilles plus tard, on active notre carrosse, les chevaux sont reposés. Mais plus trace de mouche ni de criquet. Malgré son pantagruélique repas, j'en connais un qui va se geler les coucougnettes. Ben y a plus qu'à redescendre.

Plus qu'à, tu parles. La route est truffée de nids de poule d'une profondeur de près de 10 cm. Je dois faire hyper gaffe, pas que le véhicule ne prenne les commandes. Avec ses 3.20 m de haut ça balance, pour croiser. je dois attendre que l'gars d'en-face soit passé pour me déporter sur la gauche. Soudain dans mon rétro, un cycliste qui me tète le pot. Un bel endroit et je le laisse passer. Il devient petit point à l'horizon et on ne l'a jamais revu.

Ouf on arrive en bas ! On se dirige vers Gigondas, où l'on prendra un p'tit remontant, on en a bien besoin, et on y passe la nuit.

gigondas

Plus jamais ça !

Fontaine je ne boirai plus de ton eau

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Autostar - Commentaires [74] - Permalien [#]


12 mai 2015

Youhou !

Ben aujourd'hui ch'suis pas là. Là, c'est le scoop du jour. Et toi tu vas interroger bêtement, ben pourquoi qu't'es pas là ? Ben ch'suis pas là parc'que ch'suis absent nom d'une pipe en bois. Ch'suis là :

CHUV = Centre Hospitalier Universitaire Vaudois

Tu sais quand j'y étais l'année passée, ma Jonquille te disait que mon genou gauche m'empêchait de me lever de mon grabat. Or en fin d'année je t'esspliquais le pourquoi du comment. Mais toi dans ta légendaire étourderie t'as mis ça dans ta poche gauche, celle qu'à un trou pour permettre à ta p'tite copine de découvrir les joies de la vie. Bon ben j'y reviens.

Tiroir ant

Tiroir Post

 

La prothèse de genou posée en 2004 est complètement foutue. Et ce déboitement est plus que gênant, je déraille, chuuuuuuuut, du genou beaucoup très souvent, plus de cent fois par jour. Aussi je vais prendre un avis thérapeutique. Je te dirais tout Mardi prochain. T'es d'ac ? Pis si tu l'es pas ben c'est comme ça. Na !

A Jeudi pour une reprise

et n'oublie pas qui dit reprise dit pas de NL

Mais n'oublie pas non plus la St 

Achille Talon # 03

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [74] - Permalien [#]

10 mai 2015

Le nombril du Monde

On va changer un peu la forme aujourd'hui. C'est ben vrai ça la monotonie tue. Aussi on n'va pas mettre de gags aujourd'hui, c'est Dimanche que Diable !

Ouais ch'fais mon Mea Culpa, je regrette et regrette amèrement tous les propos blessants que j'ai pu déverser dans tes chastes oreilles dimanches après dimanches.

Donc dès aujourd'hui je vais m'astreindre à curer tous ces propos impropres à la consommation que j'ai pu déverser dans tes cages à miel. Je vais passer au Kärcher tes chastes étagères à mégots. Je vais m'attaquer à tes yeux, tiens look at, chouf chouf !

a97166_g111_2-monkey_resultat

 a97166_g111_3-bart2_resultat

a97166_g111_6-lunch_resultat

a97166_g111_7-cow_resultat

a97166_g111_8-cat_resultat

a97166_g111_9-hooligan_resultat

a97166_g111_10-11-buddha2_resultat

02_resultat

22-1072339555_resultat

c13484 (1)_resultat

Daily 6_resultat

bmepb178956_original_resultat

T'as l'bon dimanche d'H-IL tatoué sur l'bide

Et à Mardi

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [60] - Permalien [#]

07 mai 2015

Munich ( Reprise )

1987 ou 88 peut-être. On se retrouve à Munich. München en Bavière. Même en bas Bière. Comme ça et pourquoi pas ? On avait pas de Camping-car, enfin si, un qu'on nous avait prêté. Le Fiat avait été vendu et on attendait impatiemment l'Autostar.

CC_Fiat  celui-ci contre celui-la CampCaraA

Mais l'abruti de vendeur, n'a pas été fichu de respecter les clauses du contrat et la date de livraison. Aussi j'ai exigé qu'il m'en mette un à disposition et gratuitement. Deux semaines, à Pâques. Mais au retour du congé pascal le véhicule neuf n'était toujours pas disponible. Aussi j'ai conservé celui en prêt et pour éviter qui vienne me le piquer devant chez moi, ce qu'il a essayé de faire, je le rangeais, la semaine, dans le dépôt d'un copain qui avait une entreprise de génie civil 5 Km plus loin.

Ceci dit, voilà qu'on se retrouve un jour à Munich. Le terrain de camping est en ville, enfin dans la périphérie. Devant son entrée, sur le trottoir d'en face, il y l'arrêt du métro pour rejoindre le centre ville. Si bien qu'on utilise pas le scooter.

On s'y rend l'après-midi, la place du marché, c'est géant. Les marchands sont établis dans des petits chalets, tous identiques et ils sont groupés par profession. C'est à dire tous les boulangers ensembles, tous les bouchers ensembles etc.

munich_property_default

J'avais déjà eu l'occasion de me rendre à Munich, une vingtaine d'années au paravent. C'était lors d'une Oktoberfest. C'est gigantesque, Kolossal, 6 millions de visiteurs. Outre la foire, il y a un bâtiment qu'il faut avoir vu, le Hofbräuhaus. Établissement public, brasserie, restaurant qui contient, sauf erreur, trois salles différentes, chacune avec son personnel, son comptoir, son orchestre et tout le toutim.

Haufbrauhaus1Hofbrauhaus2
Hofbrauhaus3Haufbrauhaus4

Comme nous y étions l'après-midi, et qu'une petit soif se pressait au portail, il fallait que je montre ça à ma Jonquille. Il n'y avait pas grand monde, ce n'est pas l'heure d'affluence, seuls quelques tablées de pépères qui tapaient le carton. Mais le spectacle est là tout de même. Le folklore à l'état pur. Chaque buveur à SON pot, qui est enfermé dans un petit casier de bois derrière le comptoir. Le client tend sa clé au serveur, délivrance du pot, et là pépère va rincer son pot dans un rigole de cuivre où coule abondamment d'eau froide, ça dure bien 5 minutes, il retourne au comptoir et se fait servir un litre de bière avec une belle mousse blanche. Il rejoint ses collègues à la table de jeu. Ils sont tous vêtus du costume bavarois, culotte courte à bretelles en peau, chaussettes de laine blanche ou grise jusqu'au genou avec deux gros pompons, veston de feutre gris à parements verts, et chapeau de feutre vert avec un pinceau de poils par-dessus.

hofbrauhaus5

On y retourne le soir. Foule des grands jours. Des milliers de personnes. Des vigiles devant les portes laissent entrer 2 personnes si 2 personnes sortent. Il n'y a pas surcharge. Il est strictement interdit de rester debout, donc pas moyen de discutailler à la table voisine. Juste le droit de se lever pour aller pisser. Là aussi, c'est le grand jeu. Juste avant les toilettes, il y a un vaste local avec des jeux électroniques, histoire d'attendre qu'une place se dégage à l'urinoir. Et comble du raffinement, il y a des dégueuloirs, sorte d'urinoir mais placé en hauteur et avec, de part et d'autre, des poignées, pour ceux qui ont les étours.

Les bières ne sont pas servies en-dessous de 1 litre, les plus petites boissons sont des verres de Schnaps. Des plats de choucroute fumante, garnie de pieds de porc, de saucisses géantes et autres cochonailles. Des soupes avec des grosses boules de viandes et mie de pain. Des Schüblig, grosses saucisses, servies avec du raifort en tortillon. Tout n'est que bouffe et beuverie.

Santé et bon appétit !
choucroute
C'était le post qui sent bon !

A Dimanche pour les Gags :-)

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - CC en prêt - Commentaires [57] - Permalien [#]

05 mai 2015

Encore Avril

Mais bientôt le mois de Mai. Et Mai fait ce qu'il te plaît. Alors j'ai chevalement, pourquoi toujours vachement, bien fait d'aller tirer quelques photos au jardin. Ben vi j'ai toujours pas mal de rencarts à gauche ou à droite. Mais ça va pas mal fais-toi pas de soucis.

Jardi 2015-04-28 (1)

 Un coin de ciel bleu on y va

Jardi 2015-04-28 (2)

 

Le fraisier en fleur

Jardi 2015-04-28 (3)

 Le petit érable rouge du Japon

Jardi 2015-04-28 (4)

 Quatre tulipes sans aucun entretien

Jardi 2015-04-28 (7)

Le thuya doré crâne fièrement à l'entrée

 Jardi 2015-04-28 (8)

 Fleurs de lauriers

Jardi 2015-04-28 (10)

 Bordure mauve

Jardi 2015-04-28 (11)

 Les Lions normands fainéantisent à la brise

Jardi 2015-04-28 (12)

 

Jardi 2015-04-28 (13)

 La pivoine promet

Jardi 2015-04-28 (14)

Une plante que les Dgimis avaient apportée l'an passé, une sorte de lys merci p'tite Fourmi

A Mardi

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [78] - Permalien [#]

03 mai 2015

Comme au sport d'hiver

Ouais mais on aurait du écrire divers, pis déjà y a pas de sports. Alors on va faire quoi, hein ? Ben comme tous les dimanches, j'vais t'raconter des gags. Mais l'autre jour j'me disais, ça fait dix ans que j'blogue multiplié par cinquante semaines, donc ça doit faire cinq cents dimanches à une dizaine de gags par dimanche, ben ça fait une belle chiées de déconnades.

Le serpent et les lapins...

C'est le jour du 1er Mai, et le cortège avec 50'000 chômeurs défile devant le public. A un certain moment un monsieur très distingué, (certainement un patron), fait signe à un chômeur qui est en train de défiler et lui dit :
- Monsieur sortez du cortège, j'ai du travail pour vous. Alors le chômeur aussitôt lui rétorque :
Ah ben merde alors, nous sommes 50'000 chômeurs, et il faut encore que ça tombe sur moi.


Un gars qui empeste l'alcool s'affale sur le siège d'un wagon de métro. A côté de lui, un curé.
La tenue du gars qui a bu laisse à désirer : Sa cravate est maculée de tâches, son visage et son col de chemise portent des empreintes de rouge à lèvres, et il y a même une bouteille de whisky qui dépasse de la poche de sa veste.
Le gars, qui n'est pas complètement bourré (mais pas loin de l'être), prend son journal et se met à lire.
Après une minute, il se tourne vers son voisin de fauteuil, le curé, et lui demande :
- Dites mon Père, de quoi que c'est que ça vient l'arthrite ?
Le curé répond :
- Mon fils, je dirai que l'arthrite est due à une vie complètement dissolue, comme par exemple, sortir avec des filles de mauvaise vie, boire trop d'alcool, manquer de respect envers son prochain !
Le gars répond :
- Bordel de Dieu !!!... Ben ça alors, c'est incroyable !!!... Et il se replonge dans son journal.
Un peu plus tard, le curé reprend la parole et lui dit d'un ton plus aimable :
- Je suis désolé. Je ne voulais pas avoir des paroles si rudes envers vous.
Depuis quand souffrez-vous d'arthrite ?
Et le gars lui répond :
- Ce n'est pas moi, mon Père. C'est le Pape, qu'ils disent dans le journal.

Un émir arabe engueule son valet en voyant arriver devant son palais un car plein de vieilles femmes :
- Ji vous y dit qui ji ni voulis pas que lis touristes viennent visiti li palais !
- Mais, misieur, ci ni sont pas di touristes, ci la fête di mères...

Deux amis se rencontrent. L'un, joueur invétéré, dit à l'autre :
- Il faut que je t'annonce une grande nouvelle : j'arrête de jouer ! Plus de casino, plus de tiercer, plus de poker.
- Bravo, lui dit l'autre. Mais pardonne-moi, te connaissant, j'ai du mal à y croire. Je suis même sûr que tu ne tiendras pas !
- Ah bon ? Tu paries combien ?
C'est l'histoire d'un type qui va s'engager dans la Marine. Il arrive à la caserne et là, le sergent lui demande :
- Est-ce que vous savez nager ?
Le type répond :
- Pourquoi, il n'y a pas de bateau ?
Au milieu de la jungle, sous le clair de lune et les rugissements des lions, dans une petite hutte au milieu des lianes et des broussailles, le grand chef Mepatondouala qui a une épouvantable migraine convoque le sorcier N'Gairipala. Pour soigner la migraine du chef, le grand sorcier vaudou lui conseille ceci :
- Si tu veux que ton mal de tête cesse, vas chercher l'oeil de ta femme, des mèches de cheveux de tes enfants, une dent de chacun des membres de la tribu, un coeur de léopard..
Une fois tous ces ingrédients réunis, tu devras te rendre dans un pays lointain appelé Italie pour empreinter un mixer et broyer le tout. Ensuite tu devras t'enduire tout le corps avec la mixture et danser tout nu a la pleine lune pour invoquer les dieux en chantant.
Deux ans plus tard, le chef revient dans sa tribu et annonce au sorcier :
- Ca n'a pas fonctionne, j'ai toujours aussi mal !
- Ben tant pis grand chef, prend une aspirine !
Un braconnier se fait choper en train de manger un aigle royal et un poisson.
Les gardes forestiers le mettent en taule et il passe en jugement.
Le juge : Vous ne saviez pas que l'aigle royal est une espèce protégée et qu'il est interdit de les tuer ?! c'est un véritable crime !
- Je sais, mais je vais vous expliquer ce qui s'est passé.
- Je vous écoute.
-J'étais dans cette forêt depuis plus de quinze jours, j'avais épuisé mes provisions et je ne me nourrissais que de plantes. C'est alors que j'ai vu cet aigle plonger dans le lac et remonter un poisson. Pas con, je me suis dit, je vais lui faire peur et il va lâcher le poisson. Alors qu'il se posait sur un arbre, j'ai lancé un caillou dans sa direction sans jamais penser que je l'atteindrai à la tête. C'est pourtant ce qui s'est passé et l'aigle est tombé raide mort ! Je me suis dit que c'était vraiment con d'avoir tué cet aigle, mais maintenant que c'était fait et que j'allais crever de faim, mieux valait le manger." Le juge ordonna une suspension pour examiner les arguments du défendant. Un quart d'heure plus tard, le juge revient : " Vu les circonstances et vu que vous n'aviez pas l'intention de tuer cet aigle, la cour ne retiendra aucune charge contre vous"
Alors que l'ex prévenu allait lui serrer la main, je juge lui glisse :
- Ça a quel goût, de l'aigle royal ?
- Bah, votre honneur, ça vaut pas l'ours des Pyrénées, mais c'est meilleur que le mouflon !


- C'est Louis qui arrive en retard à l'école. La maîtresse lui demande :
-Pourquoi es-tu en retard ce matin, Louis ?
-Ben, je rêvais que je regardais un match de foot à la télévision, et il y a eu des prolongations. Alors je suis resté !
Selon les statistiques, il y a une personne sur cinq qui est déséquilibrée. S'il y a 4 personnes autour de toi et qu'elles te semblent normales, c'est pas bon.
Deux corses sous un châtaignier :
- Eh ! Dominique, j'ai la braguette ouverte ?
- Non
- Tant pis ! Je pisserai demain...
Y'en a qui pense comme lui !!
La hiérarchie c'est comme les étagères, plus c'est haut, moins ça sert
L'élérafe
Et BonDim qu'y t'dit H-IL
Mardi on se revoit ici

Posté par HIL le Rhodan à 05:00 - Commentaires [62] - Permalien [#]